Un escargot à Manhattan

Les Enfants loups, Ame et Yuki

Ce qui est bien, c’est que ce film est vrai à 100 %. Bon, 99.

[TL;DR] Le DVD est sorti le 5 juin 2013. Je l’avais vu 7 fois au cinéma, donc j’en ai acheté 16 exemplaires que j’ai envoyés un peu partout dans le monde.

13 ans de vie en 2 heures. Vous avez sans doute déjà vu des films d’animation japonais, mais en avez-vous déjà vu un qui parle d’une mère qui élève ses enfants ? Ça semble hors de toute classe de films d’otaku.

En l’occurrence, Les Enfants loups est simple, subtil et beau. En plus de ça, le film possède bien ses 30 % de gros plans sur nuage, ce qui certifie que le réalisateur est bien Mamoru Hosoda. La musique, plutôt originale, est composée par Takagi Masakatsu, qui a une chaîne YouTube.

À Paris, les kiosques à journaux ont affiché que Libération avait adoré le film ; et Télérama, d’habitude si sévère, lui a accordé la note maximale1. Chose amusante, l’avant-première mondiale du film s’est tenue le 25 juin 2012 à Paris (la sortie japonaise était prévue pour le 21 juillet) : visiblement, l’auteur apprécie beaucoup le public français.

J’aimerais parler de détails que j’ai relevés, mais pour être sûr de ne pas vous spoiler, avant de continuer je vais vous demander de .

 

Voici une bonne critique du film. Si vous n’avez pas vu le film, arrêtez-vous à « hollywoodienne » et essayez de vous le procurer ; et puis, comme ça, vous apprendrez peut-être des mots comme « siccatif » ou « billon ».

Le thème principal :

  1. Les Enfants loups a d’ailleurs fait partie de leur sélection de films pour le festival Télérama, du 18 au 24 janvier dernier. 

Kaze Tachinu

Le nouveau Ghibli qui sort cet été au Japon s’intitule 風たちぬ. Ah non, tiens, il semble s’intituler 風立ちぬ (Kaze Tachinu). Ben zut alors, pourquoi je n’arrive pas à le taper avec le clavier japonais ?

Après quelques recherches, on repère qu’il s’agit du verbe 立つ qui signifie se lever. Oui, mais sa conjugaison ne comporte pas de 立ちぬ, bon sang.

Jisho me souffle que ぬ est un auxiliaire archaïque, mais la réponse se trouve sur la page Wikipédia du roman:

「風立ちぬ」の「ぬ」は過去・完了の助動詞で

Le « nu » de « Kaze Tachinu » est un 助動詞 de 過去・完了

… Pour la dernière étape de traduction, je suis tombé sur une discussion sur Japanese Language & Usage de Stack Exchange qui indique que « 過去・完了の助動詞 » signifie « auxiliaire parfait ». Il s’agit d’un auxiliaire archaïque également présent dans la traduction japonaise de Autant en emporte le vent : 風と共に去りぬ.

Le plus drôle, c’est quand même toute cette recherche alors qu’au départ, le titre du roman « 風立ちぬ » est une traduction libre d’un poème de Paul Valéry : Le Cimetière marin (traduction libre, car la traduction originale est « 風が立った », la forme courante…).

Si tu tends l'oreille

Aujourd’hui, j’ai eu la réminiscence d’avoir déjà téléchargé légalement Si tu tends l’oreille. Comme ça me semblait invraisemblable, j’en ai cherché confirmation sur le net, en vain.

Il me semblait que c’était sur archive.org, au même titre que :

Puis, sur la liste des favoris d’une certaine lairys, j’ai pu trouver ce lien (hélas mort) :
http://archive.org/details/1995-SiTuTendsLoreillemimiWoSumaseba-WhisperOfTheHeart

Ce n’était donc pas un rêve. J’ai demandé des explications à archive.org, mais je soupçonne le fait que GKids ait racheté en septembre 2011 les droits filmiques des films Ghibli à Disney.

  1. Débrouillez-vous pour trouver la meilleure version :)