Un escargot à Manhattan

Capitaine Train

J’étais à Feurs, j’avais un train pour Saint-Étienne à 17 h 31 pour prendre à 18 h 13 un TGV pour Paris.

17 h 31. Je monte dans le train et m’assois.
17 h 40. Le contrôleur passe et me fait remarquer que je me suis trompé de train. (C’est pas de chance, il n’y a que deux voies à Feurs, et il y avait deux trains sur ces deux voies à la même heure.)
17 h 42. J’envoie un mail à Capitaine Train leur demandant s’ils peuvent annuler la deuxième partie de mon billet.
18 h 06. J’arrive à Roanne et fonce au guichet, en demandant à annuler mon billet. Le guichetier me dit : « Ah, il a déjà été annulé à 17 h 52.
— Wow.
— Ils sont efficaces. Je suis impressionné. »
Effectivement, à 17 h 55 j’avais reçu une réponse à mon mail de Capitaine Train, indiquant que mon billet avait été annulé et qu’il fallait que je retourne mon billet pour le remboursement.
Le guichetier m’a ensuite fait remarquer qu’il ne restait plus qu’une place en seconde classe pour Paris depuis Le Creusot (je dois être cocu, c’est pas possible) et au final, ma connerie ne m’aura coûté que 5 euros en tout.

Update 22 h 39. En fait, au Creusot, le TGV a eu une heure de retard. Donc ma connerie m’aura même fait gagner de l’argent !

Bref, j’ai l’impression de régulièrement tester le système Capitaine Train dans les moindres cas foireux et, presque toujours1, ils s’en sont sortis à merveille.

L’avantage principal, c’est qu’il est possible d’inscrire des profils pour chacun des voyageurs (carte 12-25, etc.), ensuite il n’y a plus qu’à cocher les passagers d’un trajet pour réserver les billets ; plus besoin de retaper les codes de carte de fidélité de chacun. Pratique pour Prologin par exemple, où un sous-ensemble des membres de l’association se rend chaque semaine dans des villes différentes pour organiser les épreuves régionales.


  1. Une fois, j’ai raté le dernier Lyon-Paris de la journée, et je n’ai pas pu l’échanger en borne car il fallait que je l’annule en agence (donc via Capitaine Train) avant son départ ; si je l’avais acheté en gare, il me serait resté une heure après le départ pour l’échanger avec le train suivant, du lendemain matin.